Une question de style

– où –

Réflexions sur les racines de Bharata Natyams dehors de l’Inde

La mondialisation et le réseau multimédia d’art et d’artistes fournit tous les participants à des défis majeurs qui sont au même temps excitant et stimulant. Quand je fouille dans l’Internet je trouve des dizaines d’écoles de mon district qui offrent des cours de danse classique indienne. Pratiquement chaque fille grandir ici de Sri Lanka et de l’Inde, que je rencontre, a déjà appris Bharata Natyam, Kathak ou Odissi. Quand je vais sur Facebook, je sens parfois que je ne peux pas me connecter si rapidement avec les danseurs de ma région comme des nouveau artistes apparaissent. Que Bharata Natyam et la profession de danseuse indienne ont vu un tel essor, c’est d’une part remarquable et formidable. Je me souviens encore d’un temps où on pouvait compter les écoles de danse indienne en Suisse alémanique sur les doigts d’une main. Et je sais de ma propre expérience que la profession d’artiste peut être difficile et épuisant dans un pays comme la Suisse. Il est donc d’autant plus étonnant qu’à l’heure actuelle des dizaines de professionnels de la danse indienne dans la région de Zurich poursuivent cette activité.

Médicine de la danse et Bharata Natyam

Dans la manière que nous exerçons et enseignons Bharata Natyam ils existent certains griefs qui doivent être abordés et reconsidés. Un très essentiel de ces griefs est l'observance des lois anatomiques et cinétiques de notre corps.Souvent, les solutions à ces problèmes sont simples et peuvent être intégrés facilement dans la méthode d'enseignement existant.

Mon nouveau blogue

Je me réjouis de commencer mon nouveau blogue qu’unit deux de mes occupations favoris : écrire et la danse classique indienne Bharata Natyam. J’espère que je peux atteindre beaucoup des danseuses et des amies de la danse avec ce que j’écrirai. J’attends que je puisse échanger mes idées concernant les sujets qui m’occupent – et peut-être vous aussi. En début j’écrirai au sujet de

Disclaimer

Bien que le grand public associée la danse plutôt avec des danseuses et pas des danseurs, dans mon blog j'utilise les deux sexes librement et à ma discrétion.

Ce blog est d'être accessible à tous qui sont intéressés. C’est pourquoi je dispense l’écriture diacritique des termes indiens. Normalement, j'utilise l'orthographe anglaise pour tous les termes spécifiques.

©opyright: Toutes les photos et vidéos présentées dans ce blog sont, sauf indication contraire, la propriété de l'auteur. La réutilisation du texte nécessite l'autorisation de l'auteur.